b09bde75

 

Bienvenue les Ami(e)s,

 

ça fait quelques jours que je vous

prépare un topo sur les cyclones,

Suite à la visite, pour étrenner notre

nouvelle année, de Béjisa,

vous avez été

nombreux à me suivre durant les événements

à nous soutenir et à essayer de comprendre

ce phénomène de Cyclone

 

Beaucoup de confusions ont été faites,

entre tempêtes, tornades .... etc

considérant aussi  que nous en avons

l'habitude : c'est normal, moi-même

avant d'arriver ici, je ne comprenais

pas trop ce que c'était....

 

Alors je me suis plongée sur différents

sites pour faire un condensé....

b82da302

 

C'est assez long mais j'ai fait en sorte

de simplifier les termes,

Lisez c'est vraiment intéressant...

(en une seule fois ou revenez en plusieurs fois !)

Je vous conseille de vous pauser

je vous amène le

10

 

"Etudie, non pour savoir plus,

mais pour savoir mieux !"

Sénèque

blonde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et c'est parti pour comprendre

ça :

cyclone-2007-2008-reunion

 

 

 

La zone Océan Sud-Ouest

(comprenant en autre l'île de la Réunion et Mayotte)

qui a été délimité par

l'Organisation Météorologique Mondiale
est régulièrement frappée durant

la période cyclonique par différents systèmes dépressionnaires,

nommés et déterminés selon la force de leur vent,
et dont les trajectoires ont obligé les autorités à prendre des mesures afin d'éviter au maximum les dégats

 

 

Météo France Réunion est chargée de la surveillance cyclonique et de l'émission des bulletins d'alerte cycloniques

Toutefois, ce sont les centres sous-régionaux de l'île Maurice et de Madagascar qui nomment les systèmes cycloniques. En cas de système en provenance de la zone Australie, ils sont alors renommés par le centre météorologie de Maurice, dans le cas inverse ils ne sont pas renommés.

 

 

NOMS DE 2007 à 2014

2007-8

2008-9

2009-10

2010-11

2011-12

2012-13

2013-14

Ariel

Asma

Anja

Abele

Alenga

Anais

Amara

Bongwe

Bernard

Bongani

Bingiza

Benilde

Boldwin

Bejisa

Celina

Cinda

Cleo

Cherono

Chanda

Claudia

Colin

Dama

Dongo

David

Dalilou

Dando

Dumile

Deliwe

Elnus

Eric

Edzani

Evire

Ethel

Emang

Edilson

Fame

Fanele

Fami

Francis

Funso

Felleng

Fobane

Gula

Gael

Gelane

Giladi

Giovanna

Gino

Guito

Hondo

Hina

Hubert

Haingo

Hilwa

Haruna

Hellen

Ivan

Izilda

Imani

Igor

Irina

Imelda

Ivanoe

Jokwe

Jade

Joel

Jani

Joni

Jamala

Jirani

Kamba

Kago

Kanja

Khabonina

Kuena

Kachay

Katundu

Lola

Lisebo

Lunda

Lumbo

Lesego

Luciano

Letso

Marabe

Magoma

Mohono

Maina

Michel

Mariam

Mirana

Nungu

Newa

Nigel

Naledi

Noyana

Njazi

Naserian

Ofelia

Owami

Olympe

Onani

Olivier

Onias

Opang

Pulane

Pulane

Pamela

Paulette

Pokera

Pelagie

Paya

Qoli

Qoli

Quentin

Qiloane

Quincy

Quiliro

Querida

Rossana

Rute

Rahim

Rafael

Rebaone

Richard

Romane

Sama

Sama

Savana

Stella

Salama

Solani

Singano

Tuma

Tsholo

Themba

Tari

Tristan

Tamin

Tarus

Uzale

Uzale

Uyapo

Unjaty

Ursula

Urilia

Unami

Vongai

Vimbai

Viviane

Vita

Violet

Vuyane

Vuma

Warona

Wada

Walter

Willy

Wilson

Wagner

Wamil

Xina

Xylo

Xangy

Ximene

Xavier

Xusa

Xolile

Yamba

Yamba

Yemurai

Yasmine

Yekela

Yarona

Yasmine

Zefa

Zita

Zanele

Zama

Zaina

Zacarias

ZAMILE

 

 

LA CLASSIFICATION DES SYSTEMES TROPICAUX

DANS LE BASSIN OCEAN INDIEN

 

Madagascar, la Réunion, les Seychelles, les Comores, et l'île Maurice

utilisent une liste commune de noms pour identifier

les systèmes cycloniques
L'île Maurice a la responsabilité de nommer les systèmes

cycloniques se formant dans la région s'étendant entre 90° Est & 55° Est,
Madagascar pour la région à l'ouest de la longitude 55° Est

et le BOM pour la région situé à l'est de 90°Est

(c'est à dire le bassin Océan Indien Sud-Est)
Si un système tropical se déplace de la région Océan Indien Sud-Est

à la région de l'Océan Indien Sud-Ouest,

un nom composé est donné au système pour

une période de 24 heures
puis après il prendra le nom donné par

le bassin Océan Indien Sud-Ouest

Un système dépressionnaire est baptisé lorsque les vents

moyens près du centre atteignent le seuil de 63 km/h

ce qui correspond au stade de tempête tropicale
(ou tempête tropicale modérée pour Météo France)

 

 

Sans titre 2

 

 

Pour info la classification utilisée

est celle des vents sur 1 minute

 

Sans titre 4

 

 

les cyclones se forment essentiellement

sur les régions océaniques tropicales
au cours de la saison estivale
Au sein de ces régions

il existe une zone privilégiée

de cyclogénèse, la ZICT
C'est la zone de Convergence

Intertropicale qui évolue suivant les saisons
zone de basses pressions équatoriales qui est le lieu de convergence entre les alizés (boréal au nord et austral au sud sur la carte) des 2 hémisphères
L'air y est humide et instable

ce qui se matérialise par de nombreux nuages

de type cumuloninbus dont les sommets

atteignent 12 à 16 km d'altitude

 

cumulonimbus


C'est donc une zone de fortes pluies,

souvent orageuses.

C'est ainsi le lieu privilégié de formation des cyclones

La ZCIT
qui suit le mouvement apparent du soleil

et se situe donc soit dans l'hémisphère Nord,
soit dans l'hémisphère Sud suivant le mois de l'année

Dans chacun d'eux, l'excédent d'énergie

s'écoule des régions tropicales

vers les régions polaires

 

Sans titre 6

 

 

Les trajectoires des systèmes

cycloniques dans le bassin

Océan Indien Sud-Ouest

 

La période la plus propice aux systèmes

cycloniques dans le bassin Océan Indien

Sud-Ouest se situe durant la période

de début novembre à fin mai,
mais des systèmes peuvent se former

avant ou après cette date

La saison cyclonique commencera

le 1er novembre et se terminera

le 31 mai de l'année suivante,
dates qui correspondent à la période

annuelle la plus propice aux systèmes

cycloniques soit 7 mois

Cependant il faut savoir que pour

le CMRS de Météo France Réunion

la saison cyclonique commence le 15 novembre

pour se terminer le 30 avril

de l'année suivante
avec une exception pour l'île Maurice

et les Seychelles dont la date de fin

de saison cyclonique est fixée au 15 mai

 

 

 

Les lieux de formation

et trajectoires classiques

des systèmes tropicaux

dans le bassin Océan Indien Sud-Ouest

 

La plupart des perturbations tropicales

naissent sur l'Océan Indien
Il existe 2 zones privilégiées de formation :
- le sud-ouest de l'archipel des Chagos
- et la zone s'étendant du nord

de Saint-Brandon au nord de Madagascar

 

 

Il existe en fait 3 grands

types de trajectoires :

 

Les trajectoires de forme parabolique
sont les plus connues

mais elles ne représentent pas

la majorité des cas
Ces trajectoires se composent

de 3 grands mouvements successifs :
- en direction de l'Ouest-Sud-Ouest au début,
- du Sud,
- puis de l'Est-Sud-Est

aux latitudes extra tropicales

 

1
C'est au moment où elles incurvent

vers le sud qu'elles deviennent

parfois menaçantes
pour les Mascareignes

 

Mascareignes

 

 

2

 

Certains systèmes traversent

l'Océan Indien d'Est en Ouest

pour atterrir sur les côtes de Madagascar
et ressortir dans certains cas

sur le Canal du Mozambique et

toucher les côtes africaines

Leur trajectoires sont dites zonales 

latitudes quasiment constante

 

3

A côté de ces 2 types principaux

il existe toute une variété de trajectoires
Certains systèmes descendent

vers le Sud ou Sud-Est dès leur naissance

en suivant
des trajectoires plus ou moins rectilignes
Certaines perturbations remontent

vers le Nord-Ouest poussées

par un puissant anticyclone (comme Edwige)
Certaines trajectoires sont plus

tourmentées avec parfois des boucles

(comme Hyacinthe ou Helinda)
Ce comportement erratique est surtout

observé lorsqu'il n'y a pas de flux environnant
(ni anticyclone, ni couloir dépressionnaire)
Enfin 13% des perturbations se forment

au-dessus du canal du Mozambique
Leurs trajectoires sont souvent orientées

vers le Sud mais peuvent pénétrer

sur Madagascar ou l'Afrique

 

 

C'est Météo France Réunion qui suit

l'évolution du phénomène évoluant

autour du territoire
et assume la responsabilité d'alerter

les Autorités en cas de menace

susceptible d'affecter une île du territoire

et de déclencher une alerte

Ainsi en présence d'une menace cyclonique

et dans le cadre d'un plan opérationnel

dit "plan de secours spécialisé CYCLONE",

le préfet,
sur avis du directeur inter-régional

de Météo-France peut être amené

à déclencher différentes phases d'alerte

afin d'avertir en temps utile

la population du danger

La population est largement informée

par les médias et par les répondeurs

téléphoniques de Météo-France
En plus des prévisions quotidiennes classiques,

lorsqu'une perturbation tropicale

évolue dans la zone de responsabilité du Centre des Cyclones Tropicaux de La Réunion,
un numéro audiotel permet au public

d'accéder à une information réactualisée toutes les six heures comprenant la position,

l'intensité et le déplacement du phénomène
Cette information est réactualisée

toutes les trois heures en cas d'alerte

sur le département

 

 

Sans titre 8

 

 

Les cyclones, ouragans ou typhons

sont des phénomènes

extrêmement dangereux qui génèrent
des vents violents, des pluies torrentielles,

une houle cyclonique dévastatrice et

des marées de tempête destructrices

Ils sont à l'origine chaque année de la

disparition de milliers de personnes

et de dégâts matériels évalués

à plusieurs milliards de dollars
L’énergie déployée
chaque seconde

équivaut à celle de 5 bombes du type Hiroshima
La seule chaleur latente libérée

en 24 heures équivaut à quelques

400 bombes à hydrogène de 20 mégatonnes !
Le vent p
eut souffler à plus de 250 km/h

en moyenne et dépasser 350 km/h

en rafales

(seules les tornades dépassent ces vitesses)
Les quantités de pluie
peuvent dépasser

par mètre carré : - plusieurs centaines de litres

par jour, - plusieurs dizaines de litres en une heure
Le niveau de la mer au voisinage

d’un cyclone peut s’élever de plusieurs mètres et les vagues dépasser 15 mètres

 

 

Structurecyclone3

 

 

Les effets d'un système cyclonique

 

Dans un cyclone le vent augmente

de la périphérie vers le centre

Il est généralement plus fort situé à gauche de la trajectoire dans l'hémisphère Sud
et à droite dans l'hémisphère Nord


Le passage de l'oeil sur une zone

constitue le phénomène le plus dangereux
car le vent augmente de façon quasi exponentielle à l'approche de l'oeil puis
se calme temporairement lorsque l'oeil

est sur la région avant de reprendre violemment

 

 

Forceventcylone

 

cyclone-2007-2008-reunion

 

 

les pluies

 

103 (7)

 

En ce qui concerne les quantités de pluies générées

par un cyclone il n'y a pas de règle
En moyenne, il tombe 100 mm de pluie

en 24 heures dans un rayon de 200 km du centre,

il n'est pas rare de recueillir 300 à 400 mm

soit 300 à 400 litres par m²
Le record mondial est de 1825 mm de pluie

en 24 heures à la Réunion en janvier 1966
L'intensité des pluies

(c'est-à-dire la hauteur de pluie recueillie

en un certain laps de temps)

peut atteindre des valeurs phénoménales

de l'ordre de 30 à 40 litres en une minute
ou 400 litres en une heure !

Certains ouragans de forte intensité

sont plutôt secs alors que d'autres

considérés comme moins intense

provoquent inondations et glissement

de terrain meurtrier

Souvent les conditions locales

(relief montagneux, vitesse de déplacement du cyclone)

jouent de façon importante
Tous les records de pluviométrie

cyclonique des territoires français

appartiennent à la Réunion :

l'explication : les hauts reliefs de l'île sont

un véritable piège à nuages (3069m)
Les records 

en 12 h : cyclone Denise janv 1966 : 1144mm
en 24 h : cyclone Denise : 1825mm
en 72h : cyclone Hyacinthe janv 1980 : 3240mm
en 10 j : cyclone Hyacinthe : 5678 mm
pour comparaison il tombe 600 mm

de pluie par an sur Paris

 

 

 

LA MAREE DE TEMPETE

 

La marée de tempête est une

surélévation anormale du niveau moyen de la mer
le long des côtes

Sur la mer le cyclone soulève une onde

de tempête due à la baisse de la pression

au centre
(à chaque fois que la pression baisse

de 1hPa la mer monte d'1 centimètre)
L'eau est aspirée et forme un dôme

de grande amplitude qui se déplace

avec le cyclone
mais qui n'est pas perceptible en pleine mer
D'autre part les vents qui soufflent

sur la surface de l'océan générent

des courants marins
de dérive qui entrainent une

accumulation d'eau en surface

dans le quadrant avant gauche


Il se combine aussi à la marée

astronomique pour donner ce qu'on appelle
la marée de tempête
Une surélévation du niveau de la mer

de 5, 6 ou 7 mètre, voire 9 mètres
(au Bengladesh)
Ces hauteurs dépendent de la topographie cotière,

de l'angle suivant lequel le cyclone touche
la terre, de la vitesse et du déplacement

du cyclone ainsi que de la force du vent
ex : ouragan Camille dans le delta

du Mississipi où l'eau a monté brusquement
de près de 8 mètres

 

Sans titre 12

 

 

LA HOULE

 

Focus_cyclone_rA_union

 

C'est l'agitation de la mer due aux vents

cycloniques et à l'onde de choc

du système cyclonique
En pleine mer ces vastes ondes

peuvent atteindre 30 mètres de creux

Un système cyclonique génère une houle

qui se caractérise par des ondulations

de grande amplitude et qui se propage

sur des centaines de kilomètres
La houle cycloniquese déplace souvent

plus rapidement que le cyclone lui-même,

jusqu'à 1000 km à l'avant et arrive donc

avant la dégradation des conditions atmosphériques
La houle dépend de nombreux facteurs

tel l'intensité de la perturbation,

sa taille (rayon d'action des vents les plus forts)

mais aussi sa vitesse et sa direction de déplacement
Ainsi la houle peut se propager

dans plusieurs directions selon les cas
Quant elle arrive sur les côtes la houle

déferle sur les rivages et inonde parfois

les régions littorales
Lorsque les fonds marins sont peu profonds

dans une baie par exemple les vagues

sont amplifiées et peuvent atteindre 20 mètres

 

 

0b8189863607a4bbb6dd843d1ee043e4

 

J'espère vous avoir intéressé

à ce phénomène, pour ma part, j'ai

appris plein de choses.....

Merci de votre attention !

 

 

177e8097